Chômage : la France parmi mauvais élèves de la zone euro

Le chômage est malheureusement un fléau mondial. Si on ne regarde que la France, le chômage à tout de même diminué d’un petit pourcent. Quoique, cela n’empêche pas que le chômage en France est environ de 9%. Ce qui représente une très grande partie de la population. Les études indiquent que la France fait partie des mauvais élèves de la zone euro. Voyons ensemble comment est-ce que la France en est arrivée là, et pourquoi est-ce qu’il y a autant de chômage de nos jours.

Depuis la crise économique en 2008

En 2008, nous le savons tous, une grave crise économique à explosée aux États-Unis. Bien évidemment, cette crise a pris des proportions démesurées, et a touché la zone euro. En 2009, aux États-Unis, les salariés se voyaient se faire diminuer de 5% leurs honoraires. En 2011, il y a également eu une grosse crise de dettes. A cela bien sûr s’est ajouté les fermetures d’entreprises, donc une perte considérables d’emploi. La France a également été touchée par ce fléau. Jusqu’à maintenant, elle n’a pas encore réussi à éponger toutes ses dettes. Mais tout de même dans tous ces malheurs, la seule bonne nouvelle c’est le petit pourcent de moins notable dans le chômage. En espérant qu’il va continuer à diminuer.

Pourquoi tant de chômage

Nous en avons parlé un peu plus haut, mais la cause du chômage c’est majoritairement le manque de travail. Le fait que beaucoup de sociétés ont été fermées et ont mis la clé sous la porte est étroitement liée avec le fait qu’il y a tant de chômage. Cependant, une lueur d’espoir apparaît, ce sont les startups. Elles commencent de plus en plus à prendre de l’ampleur en France et propose du travail pour tous.