Nous n’avons pas assez tiré les leçons de la crise de 2008

Quelles étaient les causes de la crise de 2008?

La crise de 2008 a été la plus lourde crise financière qui ait jamais impacté les activités de beaucoup d’établissements financiers. En effet, la politique monétaire a changé le fonctionnement de tous les flux financiers, et le système bancaire qui a mis en place une structure anti-capitaliste a tout bouleversé également. La crise de 2008 a connu une importante masse monétaire qui ne devait pas grimper aussi haut car elle a noté une hausse de plus de 50% alors que l’indice du produit intérieur brut n’a pas beaucoup évolué, soit seulement 2,4%. Outre les facteurs de la masse monétaire et du coup du produit intérieur brut, la crise de 2008 a été causée aussi par la hausse de dette qui a servi à pas mal d’activités dont par exemple les activités des compagnies ferroviaires, le marché du pétrole, les activités de yahoo…A cela s’ajoute la baisse des taux d’intérêt des établissements financiers qui a impacté de nombreux investissements, à savoir l’énergie, la sidérurgie et les fabrications de métaux, mais notamment dans les constructions immobilières dont les achats et ventes immobilières.

Pourquoi la situation actuelle n’est pas loin de cette crise passée il y a 10 ans de cela

Est-ce un hasard ou c’est le pays qui est en train de risquer de souffrir à nouveau de la crise financière de 2008? Apparemment, nous n’avons pas assez tiré les leçons de cette crise de 2008. En effet, il était déjà question de redéfinir les taux d’intérêt par le marché lui-même de façon à les augmenter pour favoriser le développement des investissements, mais aujourd’hui cette solution ne semble pas être appliquée, les établissements financiers semblent fixer le même taux toujours en application de la règlementation, alors que seul le libre marché peut changer cette situation. Mais tout cela impacte beaucoup d’activités comme nous l’avons d’ailleurs cité précédemment, et encore des situations d’endettement comme celle de la SNCF par exemple.